Appel aux sapeurs-pompiers de France

Le collectif « Pompiers Libres » appelle les sapeurs-pompiers de France, militaires professionnels, volontaires, officiers, sous-officiers, hommes du rang, personnels des services de santé et de secours médical, personnels administratifs et techniques, à s’unir afin de défendre nos droits fondamentaux (liberté de choisir, intégrité physique…) de faire entendre nos voix, de faire participer notre corporation à la défense du Bien Commun.

Les sapeurs-pompiers ont accès à la « vaccination » anti-covid depuis plusieurs mois. Malgré les campagnes publicitaires, les pressions psychologiques (culpabilisation, pression des supérieurs hiérarchiques) et sociologiques (interdiction de voyages à l’étranger…) seulement une minorité des sapeurs-pompiers a consenti à recevoir un « vaccin » anti-covid[1].

Face à cela le gouvernement souhaite nous imposer une « vaccination » obligatoire :

  • Avec un « vaccin » expérimental
  • Pour lequel les effets bénéfiques au niveau individuel sont faibles voire nuls pour les sujets jeunes et en bonne santé[2], donc la majorité des pompiers
  • Pour lequel les effets bénéfiques au niveau collectif sont incertains (rebond épidémique dans les pays à population majoritairement vaccinée)
  • Pour lequel les effets secondaires à l’échelle individuelle et collective sont manifestement étouffés (procédure excluant la remontée des effets secondaires déjà connus, empêchant l’évaluation de la fréquence de survenue)
  • En cherchant à nous extorquer notre consentement ou en l’impliquant de fait à chaque vaccination[3]
  • En déresponsabilisant les laboratoires fabricants de « vaccins », en cas de conséquences néfastes.
  • Dans un contexte où les mesures irrationnelles, les changements d’orientation brutaux, le non-respect de la parole donnée, engendrent une absence totale de confiance envers le gouvernement et les dits « comités d’experts ».

Les sapeurs-pompiers français ne peuvent accepter :

  • De recevoir par obligation un traitement médicamenteux préventif, invasif et expérimental, sans que le rapport bénéfice/risque ne soit clairement établi et dont l’autorisation de mise sur le marché n’est que temporaire (l’obligation de recevoir un traitement expérimental est contre le droit national et international)
  • De signer par obligation un document de consentement libre et éclairé (signature exigée par certains employeurs à chaque vaccination covid)
  • D’être infantilisés et accusés comme leurs collègues soignants de « mépriser l’intérêt général » alors que des études sérieuses montrent que la politique « vaccinale » actuelle pourrait tendre au contraire à entretenir l’épidémie et que par ailleurs il existe d’autres voies de sortie de crise

Nous appelons les sapeurs-pompiers de France à ne pas céder à un tel chantage :

  • Les lois protègent encore notre liberté
  • Nul ne peut nuire à notre intégrité physique mise au service de la population

Il est temps d’agir ! Nous vous proposons :

  • De prendre connaissance des textes législatifs dont nous pouvons nous prévaloir afin que notre liberté soit respectée (prochainement accessibles sur notre site internet)
  • De vous informer réellement sur le rapport bénéfice/risque (voir les articles et liens prochainement sur notre site)
  • Comme l’ont suggéré certains syndicats, de saisir vos députés et sénateurs afin qu’ils portent nos voix devant les institutions (voir exemple de lettre sur notre page facebook et notre site)
  • De refuser de signer par obligation un document de consentement
  • D’exiger une information apte à éclairer le consentement (voir exemple de questionnaire à soumettre au médecin prescripteur et à l’employeur, prochainement sur notre site)

Rejoignez le collectif ! Diffusons cet appel !

Vous n’êtes pas seul ! Agissons !

Nous contacter

Pour pouvoir recevoir nos messages, ajouter l’adresse mail du collectif dans vos contacts


[1] Faut-il encore noter que selon le témoignage de beaucoup, ce consentement a été recueilli non par le souci de se protéger d’une maladie mais bien pour échapper aux mesures coercitives décrétées à l’encontre des citoyens français.

[2] Source : dictionnaire médical Vidal

[3] Dans tout enregistrement de l’acte vaccinal sur le site AMELI le médecin déclare avoir recueilli le consentement du patient

1 commentaire

  1. Seb 39 says:

    Bonsoir à tous, je suis spv depuis 28 ans au sdis39. Je sort d’un rdv avec le directeur départemental suite à une manifestation en tenue avec 3 collègues. Le PCASDIS va signer un arrêté de radiation du corps des SP du Jura pour avoir porté atteinte à la dignité des pompiers. Alors la vous pouvez même pas imaginer mon écœurement et ma colère 😩😤!!!il me propose de démissionner cela éviterait le conseil de discipline, et je pourrais revenir après… Mais après quoi ???
    Alors si vous devez manifester faite le en tenue mais masqué.
    Bonne soirée à vous et surtout bon courage

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code